International

Communiqué FACA - Attentat ARACRUZ

publié le : 03-12-2022 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_220

Veuillez trouver ci-dessous la traduction en français d’une déclaration originale en portugais de nos camarades de la FACA-IFA Brésil, à propos d’une fusillade d’inspiration néo-nazie dans une école par un jeune de 16 ans, qui a fait 4 morts.

[Note du traducteur - La déclaration suivante de la Fédération Anarchiste Capixaba (=de l’État d’Espírito Santo) - IFA Brésil (FACA), fait référence à un massacre qui a été commis dans une école, par le fils de seize ans d’un agent de la Police Militaire , avec les armes de son père, qui aimaient afficher des symboles nazis. Parmi les victimes (quatre pour l’instant), il y a une activiste environnemental qui était une amie de nos camarades de la FACA. Cet épisode est interprété comme l’un des résultats de la haine croissante associée à la pénétration des pratiques racistes et nazies-fascistes dans la société brésilienne, qui se traduit par des attaques quotidiennes contre quiconque est perçu comme un "ennemi" potentiel].

Terres Capixaba, 27 novembre 2022

Par cette déclaration nous, membres de la Federação Anarquista Capixaba (FACA) voulons exprimer toute notre solidarité aux familles des travailleurs.ses de l’éducation et des étudiant.es qui ont été victimes de la lâcheté commise par l’élève nazi qui a appuyé sur la gâchette, à plusieurs mains sur ses doigts. Notre solidarité et nos sentiments vont aux trois enseignantes et à l’élève de 12 ans qui, à ce jour, ont été les victimes de l’attaque meurtrière contre deux écoles de la ville d’Aracruz (Espírito Santo), le vendredi 25 novembre.

Les enseignantes Maria da Penha de Melo Banhos, 48 ans, et Cybelle Passos Bezerra Lara, 45 ans, sont mortes à l’EEEFM (École primaire et secondaire d’État) Primo Bitti, où elles enseignaient, tandis que l’élève Selena Sagrillo a été assassinée dans l’école privée Centro Educacional Praia de Coqueiral. En plus d’elles, nous pleurons l’enseignante Flávia Amboss Merçon Leonardo, 38 ans, qui, au moment où nous écrivions ces lignes, était hospitalisée dans des conditions graves, mais qui n’a malheureusement pas survécu, en plus de plusieurs autres victimes qui restent hospitalisées et luttent pour leur vie.

Depuis plus de 30 ans, nous, Anarchistes Punk capixabas, dénonçons et combattons la présence de groupes fascistes ici à Espírito Santo par des actions directes. En particulier, en 1992, dans la ville de Cariacica, ces groupes ont tenu une réunion régionale ; à cette occasion, nous nous sommes interposés et avons eu une confrontation physique avec les fascistes. Nous avons également été les victimes des organisations fascistes, lorsqu’un de nos camarades s’est retrouvé avec une jambe cassée, bourrée de platine. Aujourd’hui, l’État d’Espírito Santo est toujours infesté par de telles cellules fascistes. Certains des nazi-fascistes ont déjà été détectés dans les institutions bancaires et dans l’expropriation culturelle du mouvement alternatif, par la présence de groupes de musique directement liés au nazisme du vieux continent.

Les attaques contre divers groupes minoritaires sont une constante ici à Espírito Santo, où ils agissent par le biais de bandes d’idéologie nazie, comme dans le cas de plusieurs clubs de motards, où ils se retrouvent en plus grand nombre. Ces gangs ont des ramifications interétatiques et internationales, en plus de la présence fasciste au sein de l’État, où de nombreux sadiques de la dictature sont encore en activité et couvent leurs œufs pleins de haine raciste.

Nous continuons la lutte, en combattant le néofascisme et le néonazisme sur la ligne de front, pour une société libérée des liens du système, où chacun peut vivre de manière libertaire.

https://g1.globo.com/es/espirito-santo/noticia/2022/11/26/morre-quarta-vitima-dos-ataques-a-escolas-em-aracruz.ghtml

https://revistaforum.com.br/brasil/2022/11/25/assassino-de-aracruz-usava-simbolo-nazista-no-brao-filho-de-pm-que-postou-foto-de-hitler-127795.html

https://www.agazeta.com.br/es/policia/ex-aluno-tinha-suastica-na-roupa-e-usou-arma-do-pai-pm-em-ataques-em-aracruz-1122

Communiqué

Nous sommes toutes et tous des malfaiteurs !

publié le : 25-11-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_219

Les 28, 29 et 30 novembre 2022, se tiendra à Nancy, le procès en appel de 7 militant.e.s contre le centre d’enfouissement de déchets radioactifs de Bure. Ielles étaient accusé.e.s d’association de malfaiteurs, de détention d’explosifs, etc...
Même si il y a eu relaxe pour la plupart de ces délits en première instance, ielles écopent néanmoins de prison ferme pour certain.e.s, avec sursis pour d’autres, essentiellement pour organisation d’une manifestation non déclarée, violemment réprimée en 2017.
Il s’agit de peines  volontairement très élevées qui montrent comment l’État veut criminaliser les luttes et museler toute résistance au projet Cigéo et plus généralement toute voix qui remet en cause le nucléaire.
La Fédération Anarchiste réaffirme son opposition à ce projet inacceptable et mortifère.  La Fédération Anarchiste affirme tout son soutien aux 7 militant.e.s de Bure.

A bas le nucléaire et son monde !
Non au terrorisme d’Etat !
Vive l’anarchie !

Pour plus d’information : bureburebure.info


Fédération anarchiste

 

Communiqué

Contre la dissolution du Bloc Lorrain

publié le : 30-10-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_218

Le Bloc Lorrain est une association anti-capitaliste, écologiste et solidaire en Lorraine.
Leurs principales actions sont depuis 2 ans 172 maraudes, et 20640 repas aux plus précaires, notamment SDF et étudiant.e.s. Ainsi qu’une équipe « street medic » (soin d’urgence pendant les manifestations par exemple) et une « legal team » (entraide en cas d’ennuis judiciaires).

De quoi sont-iels accusé.e.s?

Le président de l’association à été convoqué à la gendarmerie où il s’est vu remettre une lettre signée du Ministère de l’Intérieur et des Outre-mer (Dénomination toujours aussi colonialiste !).
Dans celle-ci, on peut lire que le gouvernement veut dissoudre l’association Le Bloc Lorrain.
Iels sont accusé.e.s de défendre un discours idéologique refusant toute forme d’autorité (chapeau bas, il a tapé dans le mille) , de légitimer la violence dans les manifs et, cerise sur le gâteau, de professionnaliser leurs membres et soutiens à la manière d’une « milice ». Oui, selon le gouverne-ment, cela serait en vue d’affrontements envers les flics, et ce serait soi-disant la priorité militante de cette association.
Les tenanciers de l’État leur ont cité différents exemples pour le moins absurdes pour légitimer cette décision :
-Barbecue entre camarades avec banderole devient : entraînement de milice paramilitaire.
-Un tissu de mensonges concernant leurs membres, car soi-disant sept d’entre elleux ont été condamné.e.s pour des faits de violence, de dégradation ou d’injures. C’est faux !
-Diffusion de vidéos de catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique et des flux migratoires dus aux politiques nationales actuelles.
-Apologie du sabotage liée à la vidéo partagée sur leur page facebook où iels soutiennent les anarchistes russes ayant saboté les voies ferrées pour s’opposer à la guerre.

Que n’a pas voulu voir l’État

Le Bloc Lorrain en plus des maraudes et repas, a distribué des vêtements chauds, des produits de première nécessité aux étudiant.e.s les plus précaires, de l’aide humanitaire pour nos camarades ukrainien.nes depuis le début de la guerre ainsi qu’un soutien régulier aux familles de réfugié.e.s. en Lorraine.
Iels sont aussi impliqués dans l’aide aux personnes vulnérables sur Calais. Ramassage de déchets, manifestations et opérations dans le cadre social et écologique sont également organisées par leurs membres.
L’ État serait il en train de remettre en place les lois scélérates anti-anarchistes du temps passé, au nom de la protection de la République ?

Même si nous ne sommes pas forcement d’accord avec tout ce qu’il dit ou publie , la Fédération Anarchiste apporte son soutien contre la dissolution du Bloc Lorrain !

Ni dissolution ni gouvernement mais des distributions !

Nos camarades appellent à une manifestation à Nancy le 05 novembre 2022. Place Maginot à 13h.
Le Bloc Lorrain à également créé une cagnotte pour pouvoir se défendre face au Conseil d’État : ICI

 

 

Fédération Anarchiste

Communiqué

Les patrons se gavent, les salariés.es en bavent !

publié le : 17-10-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_217

    Alors que les dirigeants d’Exxon et de TotalEnergies se gavent : TotalEnergies double son bénéfice net au 2e trimestre 2022, le bénéfice net d’Exxon bondit lui de 4,69 milliards de dollars en 1 an à 17,85 milliards et le CAC a engrangé en 2021, 174 milliards de profit… Les salarié.e.s, eux en bavent ! Leur demande de revalorisation des salaires à TotalEnergies à hauteur de 10 % est largement justifiée en regard du pillage des richesses de l’entreprise par leurs dirigeants-voyous et le taux d’inflation qui n’en finit pas de grimper (plus de 6% en 1 an) et diminuer fortement leur pouvoir d’achat. Et les usagers ont leurs déplacements empêchés par l’intransigeance des patrons, uniquement.


Attaques en règle !


    Le patronat, aidé par Macron et Cie, n’a jamais été aussi arrogant : la réforme du chômage s’annonce comme un traitement des conditions de chômage assimilé à de la marchandise : suivant le contexte constaté sur le « marché » du travail (sic), si il y a beaucoup de travail potentiel (offre), indemnités à la ramasse. « Au boulot, bande de fainéants ! ».Et au contraire, si il y a peu de travail à proposer, et beaucoup de chômeurs.euses, les indemnités se trouveraient relevées. Il n’y a donc pas de statut réel du chômage, de définition, de contenu.
    Le chômage n’est bien sûr pas considéré par le MEDEF et ses représentants comme palliant même difficilement des emplois supprimés et donc des salaires, encore moins des renvois massifs des travailleurs.euses pour augmenter le rendement des actions, mais comme un produit marchand que le patronat fait varier à la baisse ou à la hausse (plus rarement) suivant ses appétits et ses calculs !
    Et la réforme des retraites brandie à nouveau fait craindre la suppression des régimes spéciaux, l’allongement du temps de cotisations pour un départ à taux plein et un recul du départ à la retraite : 64, 65, 67 ans hein Édouard Philippe !


On doit se défendre !


    Donc, le conflit des salarié.e.s contre les patrons pétroliers n’est pas isolé dans le contexte social. Il s’insère dans un vaste plan de remise en cause des intérêts du salariat pour montrer notamment à Bruxelles que Macron peut et veut réformer le statut salarial, que son dernier quinquennat sera actif et non pas un quinquennat de « sénateur », tout en faisant bonne mine aux capitaux potentiels.
    Il n’y a donc pas à barguigner : solidarité totale avec les travailleurs.euses des raffineries et dépôts en grève par toutes formes d’action : blocage des ronds-points comme en 2018 par les Gilets Jaunes notamment, manifestations de soutien, grèves, piquets de grève, occupations dans tous les secteurs… pour aller vers la grève générale !


L’État toujours du côté des saigneurs !


    Il y a deux parties dans ce rapport de force : l’État une fois de plus donne raison au plus fort, dont il est le défenseur inconditionnel, à l’exploiteur pollueur. Et la répression s’abat sur les grévistes et les salarié.es dont on exige une reprise du travail sans rien demander en retour aux patrons.
Quelle que soit l’issue du conflit, ce gouvernement va le payer très cher, en rallumant la poudrière des tensions sociales annoncées.

    Vive le prolétariat en lutte, à bas l’État et les patrons !
    Abolition du salariat et de la propriété des moyens de production !
    Autogestion généralisée !

 

tract du groupe de Rouen de la Fédération Anarchiste

International

Assassinat de Mahsa Amini et révoltes en Iran

publié le : 28-09-2022 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_216

Mahsa Amini était une jeune femme kurde de 22 ans. Le 13 septembre, en voyage familial à Téhéran, elle a été arrêtée dans la rue et embarquée par la police des mœurs de la république islamique sous prétexte d’une mèche de cheveux dépassant de son hijab obligatoire. Deux heures après son arrestation, on a transféré Mahsa, sans connaissance, dans un hôpital de Téhéran : elle avait reçu des coups à la tête, probablement dans la voiture de police ou pendant la « réunion éducative » infligée aux femmes qui ne respectent pas strictement le code vestimentaire imposé par le régime. Elle est morte le 16 septembre après trois jours de coma. La mort de Mahsa a d’abord ébranlé sa ville natale kurde, Saghez. Ses obsèques ont donné lieu à des manifestations qui ont, les jours suivants, gagné de plus en plus de villes en Iran et se sont propagées dans le monde entier.

A l’heure où nous écrivons, des révoltes ont eu lieu dans plus de 80 villes iraniennes, y compris dans des villes très religieuses, comme Qom ou Machhad. Les femmes retirent leur hijab et brûlent leur foulard en signe de protestation. Les slogans visent tout le régime : « nous ne voulons pas la république islamique » ou « Khaménéi (le guide suprême) est un assassin, son règne est illégitime »...
Les différentes forces de police répriment sauvagement ces soulèvements populaires. Le 24 septembre au matin, des organisations de défense des droits de l’homme ont annoncé un bilan d’au moins 49 personnes tuées pendant les premiers jours de la révolte. Un chiffre qui pourrait être beaucoup plus élevé car, comme cela a été constaté durant les précédentes révoltes, les autorités falsifient les actes de décès des tués par balle et font pression sur les familles pour s’assurer de leur silence, les menaçant de ne pas leur rendre les corps de leurs proches. Malgré l’arrestation de dizaines d’étudiant.es ces derniers jours, une première manifestation a eu lieu à l’université de Téhéran ce même 24 septembre, et iels étaient encore plus nombreux.ses que les jours précédents.

La répression est terrible : gaz lacrymogènes, coups de tonfas et tirs à balles réelles.  La police emploie les pires tactiques pour surprendre les manifestants, entre autres en utilisant les transport en commun et les ambulances pour se déplacer. Et la police politique est plus active que jamais : des dizaines d’étudiantes et d’étudiants ont été arrêtés lors de rassemblements organisés dans l’enceinte des universités partout dans le pays. Les arrestations pleuvent également chez les militant.es politiques qui se contentent de critiquer le régime sans même demander, comme les jeunes et la population, la chute de celui-ci. Internet et surtout Internet mobile est comme d’habitude, soit ralenti, soit coupé dans les zones où le mouvement est au plus fort. Le régime fait tout son possible pour que les gens ne puissent pas s’organiser, ni publier d’informations ou diffuser les photos et vidéos des atrocités commises à tous les coins de rue. Mais de nombreux documents échappent à cette censure : images de manifestantes et manifestants en sang ou tué.es par balles, clip qui montre des policiers poursuivant des manifestants jusqu’à la traque, fracturant les portes des maisons où les habitants leur ont offert un refuge...

Malgré cette répression, le mouvement continue d’enfler. La devise « Femme, Vie, Liberté », issue du Rojava et scandée en kurde durant les obsèques de Mahsa, est devenue le point de ralliement de toutes et tous les protestataires : reprise d’abord dans plusieurs villes kurdes d’Iran, elle s’est diffusée dans tout le pays, traduite dans les différentes langues locales (persan, turc, arabe, etc.), puis dans le monde entier lors des manifestations de soutien à l’international, où la révolte iranienne rencontre une solidarité sans précédent.
Ainsi, de nombreuses personnalités politiques et beaucoup d’anonymes ont affiché leur soutien aux mouvements des femmes en Iran. Différents collectifs de hackers ont mis hors service plusieurs sites gouvernementaux iraniens et médias. Le hashtag #Mahsa_Amini, en latin comme en persan, (#????_?????) est devenu le plus utilisé de tous les temps sur le réseau social Twitter.
La solidarité internationale est très importante.
Pour nous, anarchistes, ce soulèvement massif contre l’oppression des femmes et  contre la tyrannie religieuse d’un État totalitaire est une bouffée d’air frais. C’est une révolution que nous appelons de nos vœux. La fédération anarchiste est bien évidemment solidaire de toutes et tous les insurgé.es d’Iran, et appelle chaque libertaire à soutenir la lutte des femmes et du peuple iranien.



Vive la solidarité avec la lutte en Iran ! Vive la liberté !


Fédération anarchiste

International

Soutien inconditionnel pour les manifestant.es et activistes anti-guerre russes !

publié le : 26-09-2022 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_215

Ce 21 septembre, Vladimir Poutine a fait une allocution télévisée afin de décréter une mobilisation partielle. Cela peut concerner entre 300 000 et 2 millions de Russes. Suite à cette annonce, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans plusieurs grandes villes du pays, avec plus de 1300 arrestations.

Cela donne espoir quant à un soulèvement populaire susceptible de faire trembler le régime de Poutine, qui n’a que trop duré et trop détruit de vies.
La fédération anarchiste francophone tient à renouveler son soutien inconditionnel à toutes les personnes se dressant face au Kremlin, avec un courage immense, afin d’établir une société plus juste et plus égalitaire, mais surtout, pour la paix. Il est révoltant et inacceptable que des êtres humains, s’entre-tuent pour l’appétit de quelques oligarques et dictateurs avides de pouvoirs (il ne faut pas oublier le rôle de Loukachenko dans cette tragédie). Et comme à chaque fois ce sont des civils qui en paient le prix fort, les femmes les premières…

Nous n’oublions pas ce que Poutine a fait subir, et fait encore subir, à nos camarades anarchistes et antifascistes en Russie, et nous continuerons d’être solidaires avec elleux.
Notre soutien est inconditionnel, peu importe que la résistance prenne la forme de manifestations, textes, sabotages ou par une résistance populaire armée.
Nous apportons également notre soutien à tous les déserteurs. Si cela est votre situation, n’hésitez pas à prendre contact avec nous et nous vous aiderons au maximum pour vous accueillir, vous et votre famille.

Nous ne pouvons également qu’espérer que la répression n’empêche pas l’émergence d’organisation parmi les contestataires, organisation nécessaire afin de construire une réelle révolte, voire une révolution ! Nous réaffirmons que la solidarité internationale est notre arme, et que nous mettrons tout en place pour qu’il en ressorte des choses concrètes pour les personnes qui osent défier le Kremlin.


Ici comme ailleurs, détruisons le pouvoir, car le pouvoir est maudit !



Fédération anarchiste

Communiqué

Soutien au Planning Familial

publié le : 23-08-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_214


Le Planning Familial a publié une série d’affiches de sensibilisation aux questions de santé reproductive. L’illustrateur, Laurier The Fox, ainsi que l’association se retrouvent depuis pris dans une vague de harcèlement, en particulier via les réseaux socio-commerciaux.

Sur l’une des affiches, se trouve représenté un couple homosexuel dont l’un d’eux est enceint. Cette affiche a pour but de sensibiliser à la santé reproductive des personnes trans et au fait que oui  un homme trans peut porter un enfant et mener à bien une grossesse. De quoi bien faire paniquer conservateurs et puritains qui veulent nous empêcher de disposer de nos corps !

Le Planning Familial fait depuis des décennies un travail remarquable et indispensable pour la santé publique. Nos droits concernant l’autonomie de nos corps et la santé sexuelle sont constamment menacés, et surtout loin d’être acquis pour toute une partie de la population, comme le rappelle tristement cette vague de transphobie crasse. Jusqu’à peu, les personnes trans étaient obligées d’être stérilisées pour pouvoir effectuer leur transition administrative, et donc exister dans la vie publique. Et encore, le parcours reste compliqué et certaines lois peu claires. La transphobie, comme toutes formes de discrimination, doit être combattue. Ne pas prendre position, c’est nourrir la haine et pousser des individus à la mort.

Dans chaque ville où l’extrême-droite, ou juste la droite traditionnelle qui est de plus en plus fascisante, est implantée, les subventions du Planning Familial local ont baissé. Mettant en danger la santé sexuelle de tout un tas de personnes (notamment les jeunes) qui n’ont que cette association vers qui se tourner.

C’est le moment de rappeler que la lutte contre le patriarcat et le sexisme passe aussi par les luttes LGBT+. Nos corps, nos choix. Oui, nous voulons détruire le patriarcat et le modèle familial traditionnel.

Tout notre soutien va donc à Laurier The Fox et au Planning Familial qui font un travail de sensibilisation, de vulgarisation et de soutien essentiel !

Vive l’anarchie !



Fédération Anarchiste

Communiqué

Darmanin, toujours plus loin vers l’ignoble

publié le : 05-08-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_213

Après une visite téléguidée et grand guignol sur la ville de Lyon et le quartier de la Guillotière, Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur et des Outre-mer (notez le côté colonial de l’appellation) annonce donc, très tranquillement, qu’il assume de mettre en place une double peine pour les étrangers ayant commis des délits en France, par une expulsion systématique à leur sortie de prison, voire dès qu’un jugement est prononcé même sans incarcération. Le ministre va même proposer des lois dans ce sens le plus rapidement possible pour encore plus faciliter les déportations judiciaires vers d’autres pays.

Qu’importe pour le ministre que ces personnes soient parfois présentes en France depuis des années, arrivées enfants, cela l’indiffère.

Voilà donc le retour de l’étranger, le "pas vraiment français" responsable de tous les maux. Cela a été inventé et mis en propagande par les différentialistes haineux fiers d’être nés quelque part, et qui firent du régime de Vichy et du Maréchal Pétain l’aboutissement de cette vision nauséeuse du monde. Ils rêvent d’ailleurs d’y revenir, la bête immonde n’est pas morte.

Qu’importe aussi pour le ministre et pour ce gouvernement que ces futures lois, vieux fantasme des xénophobes de tout poil, ne soient pas conformes au droit international et aux conventions signées par la France, ils n’en ont cure ! L’Etat paiera les amendes pensez donc...

C’est une rhétorique pourrie liant délinquances et immigration, alors que toutes les études sérieuses sur le sujet démontrent qu’il n’en est rien,  reprise ici par la pouvoir en place, pour le plus grand plaisir des réactionnaires et des patriotes. Toujours plus loin pour diviser, toujours plus loin vers l’ignoble.

Face à cela, nous, militantes et militants de la Fédération Anarchiste, ne pouvons qu’appeler à une résistance active et à une solidarité sans faille envers celles et ceux qui sont aujourd’hui montré.e.s du doigt. Osons dire non à cette politique et cette vision rétrograde du monde.



Nul.le n’est illégal.e dans le monde : mort aux frontières et mort aux Etats !



Fédération Anarchiste

Communiqué

Chaleurs et feux, État complice du Capitalisme

publié le : 23-07-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_212

Les milliers d’hectares partis en fumées du fait des incendies d’une ampleur presque inédite en France ne sont pas le fruit du hasard ou de la mal chance.
Le fait qu’en France il n’y ait pas de morts ne cache pas qu’ailleurs dans le monde des personnes aient perdu la vie et qu’ici et ailleurs des milliers de personnes ont perdu des biens précieux, allant jusqu’à leurs domiciles.

Mais nous pouvons l’affirmer : c’est bien l’activité humaine, en particulier celle liée au Capitalisme qui est la cause de tout cela.

La gestion des forêts ne répond plus aujourd’hui à une logique de préservation mais bien de captation du bois pour un profit maximal pour les propriétaires et les sociétés de la filière bois. Elles sont plantées en dépit du bon sens, accumulant des essences d’arbres fortement inflammables, sans créer de zone tampon en cas d’incendie.

Les moyens de lutte contre les incendies ont été malmenés depuis des années par les politiques publiques tournées vers le tout rentable, au détriment de l’utile. Ainsi, les professionnels de la protection se retrouvent dans des métiers mal payés, non reconnus comme dangereux et fortement mis sous pression par les réformes des services publics. Ils sont secondés par des volontaires eux mêmes très mal indemnisés, au contours de mission flou et surexploités du fait d’un manque de professionnels.  La Fédération Anarchiste ne doute pas du dévouement de ces personnes, elle les remercie même de tenir malgré ces conditions terribles et inacceptables. Pour couronner cela, le matériel est souvent vétuste, les avions cloués au sol, faute de maintenance et d’investissement à temps. De quoi ajouter à la colère.

Les températures actuelles qui sont plus chaudes que jamais sont la conséquence d’un productivisme et d’un Capitalisme prédateur poussé à fond, qui ont entraîné  un dérèglement climatique dont nous subissons les premiers effets visibles. Nous ne pouvons rien attendre du Capitalisme, ni de l’Etat qui en est le complice assumé depuis des années, pour nous sortir de là.

C’est bien par une reprise en main de nos espaces, localement et collectivement, dans le respect des risques et des besoins, que nous pourrons changer la donne. C’est en sortant les productions nécessaires à l’humanité de toute forme de profit que nous pourrons avancer et certainement pas en nous tournant vers l’outil de gestion qui nous amené au gouffre, nous nommons le Capitalisme.

Réinventons vite un vivre ensemble collectif qui protège aussi bien la nature que les humains, dépassons la propriété privée pour ramener au collectif tout ce qui permet de vivre et faisons dès aujourd’hui les pas nécessaires vers un avenir plus souhaitable.

A bas le Capitalisme. Vive l’anarchie.

Fédération Anarchiste

Communiqué

Avortement : les USA ne sont pas une exception

publié le : 01-07-2022 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_211

L’émotion mondiale face à la nouvelle attaque politico-religieuse contre l’avortement aux USA est légitime et nous la partageons. Mais pour nous, Fédération Anarchiste, nous ne pouvons qu’être surpris que d’autres situations ne soient pas prises en compte.

Aujourd’hui, le président de la République française, Macron, est aussi "co-prince d’Andorre". Et sur le territoire d’Andorre l’avortement est strictement interdit. Il est donc assez étonnant de voir le gouvernement français vouloir "constitutionnaliser" l’IVG mais ne pas mettre la pression là où cela est possible vu que la gestion lui revient.

De la même façon, voir l’Union Européenne monter au créneau nous étonne : Malte, pays membre de l’UE, est aujourd’hui un territoire où l’IVG est interdite ! N’y aurait-il pas là une certaine hypocrisie ?

Soyons clairs : pour nous, anarchistes, le corps des femmes et des personnes concernées est leur et les décisions qui le concernent ne relèvent que d’un droit absolu de faire ce que l’on souhaite de son corps.
Pour nous, anarchistes, les ennemis de ce droit sont connus : patriarcat et religions.

Toutes les personnes qui disent défendre le droit à l’IVG et aux femmes d’être maitresses de leurs corps, mais qui se refusent à combattre les religions pour les faire disparaître sont des tartuffes. Aucune religion n’est pour la liberté. Tant qu’elles existeront, elles seront là pour briser la liberté des femmes à disposer de leur corps.

La loi n’est qu’un moyen, dans le cadre d’un monde étatique et non totalement démocratique, pour préserver des avancées mais elle n’est jamais un acquis sur lequel personne ne pourra revenir. Il nous faut toujours rester vigilants et lutter pour que les droits perdurent, mais aussi pour qu’ils deviennent universels ! Nous ne pouvons pas supporter que l’IVG, par exemple, ne soit pas accessible à l’ensemble des femmes sur la planète.

Pour rompre cela, nous le savons, il faut faire disparaître les religions, abolir les frontières et créer les conditions de l’égalité réelle entre les genres. Et nous nous y attelons !


Fédération Anarchiste

Billets des groupes de la FA

ÉDITO DU ML N°1845

publié le : jeudi 1 décembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Serge s’est fait la belle

publié le : mercredi 30 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Lundi Matin 28/11/2022

publié le : mardi 29 novembre 2022 par Anarchistes Ivry

>> LIRE LE BILLET

Encore un glanage en novembre

publié le : lundi 28 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Ce vieux Nouveau monde...

publié le : lundi 28 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Qui monte d’un cran ?

publié le : lundi 28 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

à devenir foot !!!

publié le : lundi 28 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Le brigadier est amoureux

publié le : lundi 28 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

De la Brigades des fauché·es

publié le : dimanche 27 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Glané fin novembre

publié le : dimanche 27 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Samedi 3 décembre à Publico

publié le : dimanche 27 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

La communauté

publié le : samedi 26 novembre 2022 par Anarchistes Ivry

>> LIRE LE BILLET

Décembre 2022 à Publico

publié le : samedi 26 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

La pieuvre par neuf

publié le : samedi 26 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Pour bientôt...

publié le : samedi 26 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Bègles

publié le : samedi 26 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Le 11 décembre à Caen

publié le : samedi 26 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

12 heures !

publié le : vendredi 25 novembre 2022 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET