Communiqué

CONTRE L’EXTRÊME DROITE, CONTRE LE CAPITALISME ET L’ETAT ET TOUTES CELLES ET CEUX QUI ASPIRENT À LE GÉRER, LUTTONS POUR LA RÉVOLUTION LIBERTAIRE !

publié le : 07-07-2024 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_248

Quatre organisations anarchistes -Fédération Anarchiste de langue française, Organisation Communiste Libertaire, Organisation Anarchiste et CNT-AIT, réunies dimanche 23 juin 2024 à Paris sont parvenues à dégager une position commune qu’elles partagent avec vous par l’intermédiaire de ce court communiqué :

A l’issue de cette réunion constructive, nous affirmons que le mouvement anarchiste implanté en France "ne place aucun espoir dans le processus électoral en cours " !

Alors que l’extrême-droite est en passe de s’emparer du conseil des ministres, notre antipolitisme et notre anti-électoralisme restent les options fondamentales de l’anarchisme. Ces refus d’une "démocratie dévaluée" impliquent le rejet de la délégation de pouvoir…

Les Quatre organisations se prononcent pour l’action directe corollaire de la démocratie directe. L’action directe, qui n’est pas « l’action violente », favorise l’action de celles et ceux qui sont les premier-e-s concerné-e-s. Une action qui permet l’organisation sans aucun représentant sans mandat, ni contrôle.

Dans les entreprises, dans les quartiers, dans la rue, cette action sera seule susceptible de porter ses revendications, ses espoirs et permettra d’envisager la rupture réelle et attendue d’avec le Système de domination mortifère dans lequel l’Humanité entière se trouve engagée.

Contre l’extrême droite, contre le Capitalisme, contre l’Etat, contre toutes celles et tous ceux qui aspirent à le gérer, nous proposons d’œuvrer à la révolution libertaire. »


Fédération Anarchiste - Organisation Anarchiste - Organisation communiste Libertaire - CNT AIT

Communiqué

Le travail aliène et tue, émancipons-nous et construisons l’anarchie !

publié le : 01-05-2024 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_247

Pour le 1er mai 2024, la Fédération Anarchiste réaffirme sa solidarité et sont engagement au sein du mouvement social. Formons des cortèges libertaires, multiplions les initiatives solidaires, organisons l’action, faisons vivre partout l’autogestion !


Nous ne nous leurrons pas sur l’importance réelle du moment. Mais nous pensons que nous devons être là, aujourd’hui pour ne pas laisser cette date aux réformistes en tout genre car le 1er mai est profondément anarchiste :


Au 19ème siècle, la révolution industrielle et le développement du capitalisme ont fait naître la classe ouvrière qui n’a cessé de lutter pour conquérir des droits et garantir sa dignité. En 1886 aux États-Unis, les syndicats ouvriers appellent à défiler pour revendiquer la journée de travail de 8h. Le 1er mai 1886, 340 000 travailleurs.euses défilent à travers le pays. La police, à la botte d’une élite capitaliste, mafieuse et corrompue, disperse violemment les manifestant.e.s faisant deux morts et de nombreux.ses blessé.e.s.


Les murs se recouvrent alors d’appels à la révolte. Le 4 mai, le mouvement se poursuit sur la place Haymarket à Chicago, foyer de la contestation anarchiste. A la fin de la manifestation, une bombe explose au milieu des flics et tue des agents.


 A tort et pour l’exemple, plusieurs dizaines de militant.e.s anarchistes sont arrêtés et huit d’entre eux sont condamnés à mort. Il sera confirmé plus tard que le chef de la police de Chicago avait tout organisé et même sans doute commandité l’attentat à la bombe du 4 mai pour justifier la répression, le massacre et pour tenter d’étouffer le mouvement.


Cet évènement tragique provoquera la colère des exploité.e.s du monde entier. Le 1er mai devient alors la Journée internationale de lutte des travailleurs et des travailleuses, des classes populaires, de celles et ceux qui galèrent.

Il est plus que temps que la peur et le défaitisme changent de camp !


Aujourd’hui, nous le savons, c’est tout un système qu’il faut abattre, car tant que le capitalisme fera sa loi, aidé par les États et leurs flics qui les protègent, nous sommes condamné.e.s à lutter pour conserver les miettes. Il est impératif de mettre en place un rapport de force plus large et plus puissant, par tous les types d’actions que nous pensons nécessaire.


Face au mépris et à la violence des grands patrons, face aux attaques étatiques anti-sociale et raciste, il nous faut nous réapproprier nos existences. Cela implique de nous auto-organiser localement pour faire vivre, ici et maintenant, des alternatives concrètes, telles que les coopératives alimentaires et cantines autogérées, les lieux d’accueil, les caisses de solidarité internationale et bien d’autres initiatives encore, à consolider ou construire avec celles et ceux qui luttent contre l’oppression.


Les luttes locales et ces alternatives répondent à des besoins immédiats. Elles sont au plus près de la réalité quotidienne vécue, permettent de sortir du marasme et ainsi d’entrevoir le monde futur.


Alors assez de leur « valeur travail », le 1er mai n’est pas une journée à la gloire du travail comme l’a instauré le régime de Vichy en 1941 ! Le 1er mai reste le symbole de la libération sociale par la voie de l’action directe, comme peut l’être la grève générale, expropriatrice et autogestionnaire.


Nous voulons créer une société libre sans classe ni frontières, où chaque personne peut se définir et circuler comme elle le souhaite sans contrôle ni discrimination.

Alors rendez-vous le 1er Mai dans la rue, les lieux de luttes, les initiatives… !



Que vive le 1er Mai et que vive l’anarchisme !




La Fédération Anarchiste

International

URGENCE IRAN : « NOUS VIVONS DANS UN LIEU HORRIBLE ». Communiqué de SOUTIEN À TOOMAJ SALEHI

publié le : 25-04-2024 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_246

« Nous nous lèverons jusqu’en haut de la pyramide ».
« Ici, les gens sont seulement vivants. Ils n’ont pas de vie ».
(Textes de Toomaj Salehi, 33 ans, rappeur, condamné à mort en Iran en avril 2024)

Déjà arrêté et condamné à six mois de prison pour « diffusion de propagande contre l’État » en septembre 2021 en raison de ses textes contre le régime théocratique islamiste, puis arrêté en octobre 2022 pour « incitation à la sédition » lors de la révolte « Femme, vie, liberté », Toomaj Salehi est finalement condamné à six ans et trois mois de prison en juillet 2023 avec interdiction de pratiquer la musique. L’artiste est à nouveau arrêté peu après sa sortie de prison en novembre 2023 et vient d’être condamné à mort le 24 avril 2024 pour « corruption sur Terre ». Il avait déclaré, comme Bakounine :

« Je pensais que la situation la plus triste pour une personne était d’être seule sous la torture, maintenant je comprends qu’être seul à être libéré tandis que les autres sont toujours en prison, est encore plus amer ».


En novembre dernier, Toomaj avait pu rencontrer la militante contre le port du voile obligatoire, Sepideh Rashnu, qui doit purger une peine de quatre ans de prison. Puis, à la prison d’Evin (Téhéran), en janvier de cette année, il s’était joint à la grève de la faim de Narges Mohammadi, militante pour les droits humains, prix Nobel de la paix 2023, condamnée pour avoir dénoncé la dictature religieuse et ses oppressions à l’encontre des femmes.


Le 24 avril au soir, une banderole représentant Toomaj Salehi a été suspendue d’un pont de l’autoroute Modares - Téhéran pour protester contre le verdict.


L’art peut être un vecteur formidable d’expression et de résistance face à la répression, le pouvoir essaye vainement de faire taire Toomaj en le condamnant à mort, ses chansons continueront à vivre et à rassembler !  


Contre les exécutions, toujours plus nombreuses en Iran, pour la libération de Toomaj et de toutes les personnes qui payent de leur liberté et de leur vie, leur militantisme pour la vie et la liberté de toutes et tous,

 


DIFFUSONS L’APPEL A SOLIDARITE DE LA FEDERATION ANARCHISTE.

MOBILISONS-NOUS PARTOUT CONTRE L’EXECUTION DE TOOMAJ SALEHI !

 

Relations Internationales de la Fédération anarchiste

International

Communiqué des relations internationales de la Fédération Anarchiste

publié le : 08-04-2024 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_245

APPEL DE LA FA À RASSEMBLEMENT
SOLIDARITÉ AVEC NOS COMPAGNES ET COMPAGNONS DE ROME
CONTRE LEUR EXPULSION PROGRAMMÉE PAR LE POUVOIR NÉO-FASCISTE



Le groupe Carlo Cafiero de la Fédération Anarchiste Italienne FAI à Rome appelle à un rassemblement le 17 avril dès 7h00 du matin au Spazio Anarchico 19 Luglio (Via Rocco da Cesinale 16) pour résister à leur expulsion ce jour de leur local par les forces du désordre.

RÉSISTONS À UNE EXPULSION PROGRAMMÉE PAR LE PARTI NEO-FASCISTE ITALIEN AU POUVOIR.

RÉSISTONS À UNE EXPULSION HISTORIQUE LOURDE DE CONSÉQUENCES POUR L’ANARCHISME.

Cette expulsion signifierait la disparition du point de ralliement des anarchistes du monde entier dans la première ville d’Italie, comme si nous perdions Publico !

En 2025, le Groupe Carlo Cafiero FAI Rome créé en août 1945, après la libération du nazi-fascisme, le 25 avril 1945, célèbrera bien tristement son 80 anniversaire.
Le groupe occupe cet espace anarchiste ouvert, le Spazio Anarchico 19 Luglio depuis 2011, afin de pouvoir réaliser un projet de bibliothèque populaire et d’archives anarchistes. Cet espace de plain-pied occupe l’angle d’une rue et comprend une belle terrasse-trottoir sur la rue, il accueille des réunions, des conférences-débats, présentations de livres, projections de films, initiatives théâtrales, musicales, projets de solidarité locaux et internationaux, ateliers de pédagogie libertaire, ateliers d’art, expositions, marchés de troc du quartier, etc.  
En 2016, une amnistie a été proposée aux très nombreux squatters des logements ATER en échange d’une régularisation. Mais, en juillet 2023, le commissaire nommé à sa direction a été démis de ses fonctions par le nouveau président de la région, Francesco Rocca, du parti Fratelli d’Italia de Giorgia Meloni. Le groupe avait fourni les documents requis et, après plusieurs réunions, rendez-vous était pris pour finaliser le contrat de location le 10 avril 2024. Mais fin mars 2024, le bureau du patrimoine a décommandé et l’expulsion a été signifiée.  

SOLIDARITÉ INTERNATIONALE AVEC LE GROUPE CARLO CAFIERO FAI ROMA !
SOLIDARITÉ PARTOUT en écrivant à  cafierofairoma@inventati.org

La Fédération Anarchiste francophone exprime son soutien au groupe Carlo Cafiero de la FAI et appelle à un rassemblement solidaire à PARIS.



RDV À LA LIBRAIRIE PUBLICO
145 RUE AMELOT - 75011 PARIS
LE 17 AVRIL 2024, 19 HEURES

Communiqué

La Librairie Publico attaquée par l’extrême droite

publié le : 09-03-2024 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_244

Ce vendredi 1er mars, sur les coups de 18h30, une personne a dégoupillé puis lancé un fumigène à l’intérieur de la librairie Publico à Paris en criant une phrase incompréhensible, puis a pris la fuite à vélo. Heureusement personne n’a été blessé et même si le fumigène a enfumé toute la librairie, il n’a causé aucun dégât.

Un sticker du groupuscule « Les Natifs », groupuscule parisien qui s’est monté après la dissolution de « Génération Identitaire » a été retrouvé juste après collé sur la façade, ce qui est clairement une signature.

Mais cela ne s’arrête pas là. Ce mercredi 6 mars, sur les coups de 18h, alors qu’un camarade tournant le dos à la rue pour fermer la porte de la librairie, un projectile jeté à quelques mètres de lui qui s’est brisé sur le trottoir. Heureusement il n’a pas été touché, mais cela nous fait penser que cet incident est lié au précédent.

Ces attaques revendiquées par ce groupuscule identitaire parisien ne doivent pas nous duper. Ces évènements arrivent alors que les discours d’extrême-droite en France sont décomplexés et plus que présents dans le débat public. Les chaînes de télé comme Cnews, BFM, C8… déversent discours racistes, propagandes antisociales et réactionnaires à longueur de journée.

Le RN, ennemi des travailleurs.euses et des classes populaires est complètement dédiabolisé pour être considéré comme un parti « normal » sur le spectre politique. Récemment, l’ignoble loi « immigration », le projet de réforme sur le droit du sol, ou encore l’interdiction de l’abaya à l’école, participent à légitimer et ouvrir la voie aux courants fascisants. Et tout cela s’accompagne évidemment d’un renforcement des inégalités sociales.

La Fédération Anarchiste affirme sa solidarité avec les compagnes et compagnons attaquées à la librairie Publico cette semaine mais également tient à réaffirmer sa solidarité avec toutes les personnes qui subissent les violences de l’extrême-droite et/ou des politiques racistes de l’Etat, en particulier les personnes racisées et les migrant.e.s.

La Fédération Anarchiste réaffirme sa volonté et son action de renforcer la lutte antifasciste notamment à travers ses groupes locaux et sa campagne fédérale antifasciste !

Partout où il le faudra, organisons-nous pour l’autodéfense et la lutte collective face aux politiques réactionnaires et identitaires !


Les Relations Extérieures de la Fédération Anarchiste

Communiqué

Loi Darmanin : une loi raciste, inhumaine, votée par la majorité de l’assemblée

publié le : 21-12-2023 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_243

L’espoir a été de courte durée. Après un premier rejet à l’assemblée, Macron a fait le choix de céder à son chien de garde et a choisi de s’allier au RN. Une fois de plus les logiques électoralistes et les tractations de bas étages entraînent le reniement de leurs soi-disant valeurs républicaines : liberté réprimée, égalité bafouée, fraternité reniée.

Avec des mesures telles que : la fin du droit du sol, les restrictions d’accès au titre de séjour « étranger malade », la remise en cause du titre de séjour « étudiant », le rétablissement du délit de séjour irrégulier, le durcissement du regroupement familial, le conditionnement des prestations sociales…, ce texte est l’un des plus racistes que la France aie adopté et passe outre les droits les plus fondamentaux.

Nous, anarchistes, observons depuis 2002 que les prétendus votes « barrage » ont fait le jeu du FN puis du RN, contribuant ainsi à sa « dédiabolisation », et lui permettant d’entrer dans le jeu parlementaire et d’y faire acter ses idées. Cette loi immonde illustre une fois encore que la démocratie parlementaire est une farce aux mains d’une élite prête à tous les compromis pour défendre le capital, y compris draguer l’électorat le plus nauséabond. Seules les solidarités concrètes et la mobilisation peuvent arrêter cette dangereuse dérive autoritaire préparant une démocrature populiste fascisante.

La Fédération Anarchiste sera présente dans la rue pour lutter contre ces lois iniques mais aussi au jour le jour pour soutenir et développer les solidarités nécessaires avec les personnes qui en subissent les conséquences.
La Fédération Anarchiste appelle à rejoindre toutes les mobilisations contre cette loi et son racisme d’état, pour la régularisation de tous.tes les sans-papiers et l’accueil inconditionnel des réfugié.e.s !


Plus que jamais, soyons solidaires et renforçons les luttes antifascistes !



La Fédération Anarchiste d’expression francophone

International

COMMUNIQUÉ IFA issu du CRIFA Athènes du 5 Novembre 2023

publié le : 22-11-2023 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_242

Le Comité de Relations de l’Internationale des Fédérations Anarchistes s’est réuni à Athènes les 4 et 5 novembre 2023 pour discuter et partager les réflexions et les pratiques de nos Fédérations. Actuellement, nous sommes particulièrement actifs dans les activités antimilitaristes, dans une période caractérisée par l’intensification des guerres, dont les plus connues, comme les conflits de Gaza, d’Ukraine ou du Soudan, ne doivent pas faire oublier la globalité du problème.

La guerre n’est jamais une solution, mais un moyen pour le capitalisme et l’État de reproduire des formes de domination, d’exploitation, de patriarcat et d’oppression. La guerre est l’exacerbation de la violence du pouvoir et de la hiérarchie. Beaucoup de gens parlent de crimes de guerre, nous disons que la guerre est toujours un crime.

Toutes les guerres sont contre le peuple et utilisent des arguments tels que le nationalisme, en opposant les peuples opprimés les uns aux autres, en essayant de créer l’illusions des intérêts communs de toutes les classes afin de saper les conflits sociaux par la propagande de guerre.

Nous, anarchistes, nous nous opposons à tous les États, frontières, armées et au principe même de souveraineté territoriale. Nous proposons nos idées de solidarité internationale, en soutenant activement toutes les victimes des guerres et tous ceux qui refusent les guerres de tous côtés : objecteurs, déserteurs, saboteurs et personnes qui fuient les guerres.

Nous soutenons toutes les actions antimilitaristes qui sont en accord avec nos principes anarchistes, de même que les groupes, individus et collectifs qui résistent à la guerre en faisant du travail social, en aidant les gens, en promouvant les luttes sociales et en continuant à propager nos idées anti-autoritaires malgré la guerre.

En plus de diffuser internationalement ces activités antimilitaristes comme un travail de contre-information devant la propagande de guerre à travers leurs journaux, radios et médias, nos fédérations promeuvent des activités telles que les « Journées mondiales d’action contre toute guerre et tout militarisme » du 17 au 25 novembre 2023 https://de.indymedia.org/node/306630, la quinzaine antimilitariste de Publico à Paris du 5 au 26 novembre http://www.librairie-publico.info/?p=8835 et l’Assemblée antimilitariste en Italie  https://umanitanova.org/event/milano-assemblea-antimilitarista-4/, juste pour donner quelques exemples.

Pas de guerre entre les peuples, pas de paix entre les classes.

Comité de relations de l’Internationale des Fédérations Anarchistes – IFA, Athènes 5 novembre 2023

[Texte original posté le 20 novembre 2023 par IFA]
https://i-f-a.org/2023/11/20/ifa-statement-from-crifa-athens-5-nov-2023




International of Anarchist Federations
IAF-??A-IFA

International

SOLIDARITÉ AVEC LES SQUATS ANARCHISTES EN GRÈCE, DE HÉRAKLION À ATHÈNES

publié le : 21-10-2023 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_241

Communiqué des Relations Internationales de la Fédération Anarchiste  

Le 25 août à Athènes, deux espaces occupés anarchistes était expulsés par la police : Ano-Káto-Patíssia et Zizania, place Viktoria. Ces lieux mettaient en œuvre une organisation non hiérarchique et anti-patriarcale de la vie de quartier et soutenaient activement les migrant.e.s. D’autres lieux autogérés étaient dans le collimateur du pouvoir. Le communiqué des relations internationales de la Fédération Anarchiste francophone du 1 septembre alertait : "D’autres squats anarchistes sont menacés dans le pays".

Un mois plus tard, c’est à Héraklion, sur l’île de Crète, que cette nouvelle expulsion a eu lieu, visant l’une des plus grandes occupations anarchistes en Grèce : le squat Evangelismo. L’opération de police a débuté aux premières heures du samedi 30 septembre (à la fois des motards DRASI et DIAS, des MAT, des OPKE et l’unité antiterroriste TEKAM), et s’est soldée par des arrestations d’une rare violence contre nos compagnes et compagnons.

Le bâtiment occupé depuis 2002, officiellement propriété de la Faculté de Médecine de l’Université de Crète, abandonné depuis 1985, était en ruines. Depuis 21 ans, c’est devenu un lieu de réunion et d’actions solidaires pour les groupes anarchistes et antiautoritaires, mais aussi les collectifs de contre-information. Jusqu’au 30 septembre dernier, ce squat, restauré par l’assemblée occupante autogérée de 2017 à 2023, proposait des hébergements, cuisinait des repas gratuits et organisait de nombreux événements dans la quatrième ville de Grèce.

A., un jeune étudiant anarchiste de troisième cycle, traîné par les cheveux puis frappé par les forces de police spéciales sur le toit de l’immeuble, a fait une chute de douze mètres menotté. Un autre compagnon, Yannis Stefanis, menotté face contre terre au moment de la chute de A., a reçu un coup de pied dans la tête, d’un policier de l’unité spéciale qui lui a crié : « Ferme-la, sinon toi aussi tu finiras à la morgue ». Notre compagnon A. a survécu à chute, mais il est hospitalisé depuis trois semaines, encore gravement blessé, avec des fractures aux jambes et à la colonne vertébrale, dans un hôpital d’Athènes. Onze résidents du squat ont été arrêtés et sont en attente de l’acte d’accusation, dont notre compagnon anarchiste Yannis Stefanis, membre de l’Association des chercheurs d’Héraklion. Ce dernier a reçu d’autres menaces de mort de la part de policiers dans la rue, dans les jours qui ont suivi.

La Fédération Anarchiste exprime sa solidarité avec les centres sociaux anarchistes qui œuvrent sans attendre pour la révolution sociale et libertaire, ce qu’a bien compris leur ennemi à trois visages : État, capitalisme, autoritarisme.  

Nous soutenons les manifestations qui se poursuivent à Héraklion avec l’objectif de reprendre le squat, comme ce fut le cas en 2019 à Chania, à l’ouest de la Crète, quand la mobilisation massive du mouvement social a permis de rouvrir le squat Rosa Nera, alors que les policiers de garde prenaient la fuite. Nous soutenons les autres squats anarchistes en Grèce, à commencer par ceux qui résistent encore à Exarcheia : le squat de réfugié.e.s et migrant.e.s Notara 26 (qui vient de fêter son huitième anniversaire malgré les menaces et attaques), la structure autogérée de santé du quartier (ADYE), le K*Vox tenu par le groupe anarchiste Rouvikonas depuis dix ans, sans oublier deux des plus anciens squats anarchistes d’Athènes : Antipnoia à Petralona, depuis 2007, et Lelas Karagianni 37 à Kipseli, qui tient bon depuis 1988 ! Et bien d’autres !

À l’heure où le gouvernement grec montre sa volonté d’en finir avec les squats anarchistes (et que, simultanément, des organisations fascistes de toute l’Europe se préparent à se réunir le premier novembre à Athènes), il est important de leur manifester notre soutien indéfectible.

La solidarité internationale est notre arme.

Fédération Anarchiste

International

LES ANARCHISTES CONTRE LA GUERRE

publié le : 14-10-2023 par Secrétariat aux relations internationales

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_240

Communiqué des Relations Internationales de la FA sur le Moyen-Orient

De nombreuses guerres sont en cours, économiques et sociales, environnementales, de religion. Toutes traversent le génocide contre les femmes, et ce plus particulièrement dans les théocraties islamiques. Cependant les seules guerres largement médiatisées et suscitant des communiqués tous azimuts dans l’heure, sont celles qui intéressent le capitalisme et ses pouvoirs, des conflits militarisés qui mettent en jeu les nationalismes et les découpages de frontières, et donc le contrôle de richesses exploitables, les intérêts de la finance, les ventes d’armes et de logistique, les enjeux industriels de la reconstruction, etc., bref les guerres menées par les États, leurs armées et leurs milices.  

La guerre au Moyen-Orient oppose l’impérialisme et le colonialisme d’un gouvernement d’extrême-droite qui défend l’État d’Israël, à la dictature d’un mouvement armé, à Gaza, le Hamas, qui aspire à créer un État islamiste, une théocratie dont les Palestien.ne.s seront les premières victimes.

La Fédération Anarchiste, anticapitaliste, antiétatique, antinationaliste, antimilitariste, antisexiste, antiraciste, anticléricale, dit non à la guerre. Les anarchistes sont du côté des victimes civiles, des prisonnier.e.s d’opinion, en Israël ou ailleurs, qui refusent de servir dans l’armée, des femmes et des hommes réservistes israéliens qui refusent la guerre, des femmes et des hommes qui à Gaza subissent la double peine (le Hamas et le gouvernement Netanyahou), des athées des deux côtés du mur.

La Fédération Anarchiste francophone rend hommage aux compagnes et compagnons d’Israël, "Anarchistes contre le mur", qui seraient, selon les premiers témoignages, au nombre des victimes de l’attaque sanglante du Hamas, le 7 octobre dernier, contre un festival pacifique de musique à l’air libre "de l’autre côté".

La Fédération Anarchiste soutient les groupes israéliens résistants à la guerre (organisation de manifestations contre la guerre, équipes civiles d’intervention directe de désescalade, etc.).
La Fédération Anarchiste est pour une résistance palestinienne libertaire non inféodée comme aujourd’hui à un mouvement politique unique et à un diktat religieux.

Plus que jamais "Ni dieu ni maître !" 

Fédération Anarchiste

Communiqué

Communiqué et positions anarchistes sur la situation en Palestine

publié le : 12-10-2023 par Secrétariat aux relations extérieures

LIEN PERMANENT : https://federation-anarchiste.org/?g=Lien_Permanent&b=1_239

La Fédération anarchiste francophone dénonce et condamne les agressions militaires qui embrasent depuis le 6 octobre le Moyen-Orient ou Asie du Sud-ouest pour être plus juste, relançant une guerre qui n’a jamais réellement cessé depuis 75 ans sur les territoires de Palestine.

La Fédération anarchiste francophone exprime sa solidarité avec les populations arabes et juives qui subissent la violence et la guerre car une fois de plus, ce sont les populations civiles, toujours aux premières loges, qui paient de leurs sangs, de leurs conditions de vie et de leurs libertés les affrontements aux logiques nationalistes, capitalistes, militaires, et religieuses.

Le Hamas, ses alliés du Djihad Islamique et du FPLP, arrivés au pouvoir en 2006 par les urnes en profitant de la corruption et du discrédit du Fatah de Yasser Arafat et de la déliquescence de l’OLP, tirent profit de la colère, de la frustration de la majorité palestinienne en transformant ainsi le combat contre l’oppression colonialiste en combat religieux, le Jihad, avec ses dérives antisémites. Dans le même temps, la colonisation et les violences contre les palestinien.ne.s ont atteint cette année un niveau jamais atteint depuis plus de 10 ans multipliant vols de terres, destructions de maisons, expulsions, emprisonnements, meurtres et intensifiant sa politique de suprématisme ethnique.

Les gouvernements israéliens ont toujours cherché ce conflit religieux, et ont donc favorisé la montée d’un courant islamiste intégriste, cherchant ainsi à légitimer aux yeux des pays occidentaux leur politique de colonisation, de domination, et de ségrégation ethnique. L’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir empêtrée dans des affaires de corruption a exacerbé l’autoritarisme et la politique antisociale du gouvernement mobilisant la jeunesse et les travailleurs.euses dans des manifestations massives comme en mai 2023.

Le Hamas qui n’a plus organisé d’élections depuis 17 ans voit son pouvoir et sa légitimité contestés par des mobilisations populaires massives et régulières qu’il réprime férocement comme la dernière en date du 30 juillet 2023 quand des dizaines de milliers de gazaouis ont manifesté au slogan de « nous voulons vivre » pour réclamer de meilleures conditions de vie, le retour des libertés publiques et de nouvelles élections pluralistes. Les Palestinien.ne.s ne sont pas dupes et savent bien que le programme réactionnaire et antisémite du Hamas n’est en rien une solution mais que la résistance et les révoltes des populations contre le colonialisme et le sionisme sont légitimes.

Sur le plan international, le rapprochement et la reconnaissance de l’État israélien par de nombreux États arabes, l’Égypte d’abord puis après les accords d’Abraham de 2020 par les Émirats-Arabes-Unis, le Bahreïn, le Soudan et le Maroc se poursuivent avec l’influent Qatar et l’Arabie-Saoudite, gardienne des lieux saints et ennemie farouche des Frères musulmans dont le Hamas est une ramification. La coopération diplomatique, économique et sécuritaire d’Israël avec les pays sunnites constituerait un arc anti-chiite contre la menace iranienne et marginaliserait la centralité de la question palestinienne dans la géopolitique de la région.

Le Hamas pense pérenniser son pouvoir et sa domination sur la société palestinienne. L’extrême-droite israélienne au pouvoir, obéit à la même logique et veut éliminer la contestation sociale en décrétant l’état de guerre et l’union nationale. Depuis plusieurs jours la bande de Gaza subie un siège et le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a affirmé vouloir tués et faire le plus de dégâts possible, évidemment sans se soucier des deux millions de palestinien.ne.s à Gaza.

En tant qu’anarchistes nous savons que les États séparent les peuples par l’établissement de frontières. Tout comme la création de l’État d’Israël n’a rien réglé pour cette région, et pour les juifs exilés, eux aussi à une autre époque dans une situation désespérante. La création d’un véritable État palestinien ne peut nous satisfaire car où est l’émancipation sociale là-dedans ? La haine entre des peuples, réfugiés derrière d’éventuels barbelés dans leurs États respectifs, se cristalliserait sur des communautés nationales, concept diffus, trompeur et interclassiste.

Les anarchistes proposent le fédéralisme libertaire, fondamentalement égalitaire et adapté à cette région constitué de mosaïques de peuples, préconisant la libre association et l’égalité économique et sociale. La répartition des richesses ainsi que l’autogestion généralisée sont des étapes incontournables dans cette région comme ailleurs, où il existe des pauvres et des riches, des États qui convoitent l’accès à la mer, à l’eau, aux terres fertiles, et au pétrole.

Une alternative peut voir le jour si les peuples israéliens et palestiniens s’unissent pour mettre fin au colonialisme, et contre leurs ennemis communs, les pouvoirs politique, économique, religieux et militaire, pour construire ensemble les bases d’une société assurant la paix et l’harmonie.

L’existence de collectifs d’individus palestinien.ne.s et israélien.ne.s soutenant les luttes des femmes et minorités, des déserteurs et des opposant.e.s aux militarismes et aux intégrismes religieux prouve encore une fois que ce qui nous unit, l’entraide et la solidarité, est plus fort que ce qui nous divise.
La Fédération anarchiste francophone appelle toutes les forces du mouvement social comme tous les individus épris de justice, de paix, et de liberté à protester par tous les moyens possibles et montrer notre solidarité internationale, pour que cesse au plus vite cette situation désastreuse et ce massacre !


Pour l’auto-détermination des peuples ! A bas toutes les frontières et les armées ! A bas les religions et les États ! A Bas le colonialisme !


La fédération anarchiste d’expression francophone,

Billets des groupes de la FA

Mi-Juin à Publico

publié le : mercredi 2 octobre 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

In July with the library’s black rat

publié le : lundi 30 septembre 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Le brigadier en quête de hauteur

publié le : jeudi 1 août 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

EMISSION AU FIL DES PAGES: Rediffusion

publié le : samedi 20 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Tristes Congés payés

publié le : samedi 20 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

LIBRAIRIE QUIILOMBO: DES NOUVELLES

publié le : samedi 20 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

ELECTIONS PIEGE A CONS

publié le : samedi 20 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

PAS DE QUARTIERS: LA PREFERENCE NATIONALE

publié le : samedi 20 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

EMISSION JAZZLIB’ du jeudi 18 juillet

publié le : lundi 15 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Anticipation # 5 finie la Révolution

publié le : dimanche 14 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Rat Volution!!!

publié le : dimanche 14 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Publico à l’heure d’été

publié le : samedi 13 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Le brigadier en maraude à Avignon

publié le : samedi 13 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

Planification anarcho-communiste

publié le : vendredi 12 juillet 2024 par Monde-nouveau

>> LIRE LE BILLET

Lundi Matin 01/07/2024 : Continuer

publié le : mardi 9 juillet 2024 par Anarchistes Ivry

>> LIRE LE BILLET

En souvenir de Serge

publié le : samedi 6 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

En souvenir de Serge

publié le : samedi 6 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET

DES IDEES ET DES LUTTES: L’Oiseau rouge

publié le : samedi 6 juillet 2024 par Le Monde Libertaire

>> LIRE LE BILLET